VÊLER DANS LA PAIX ET LA QUIÉTUDE

Le nombre de veaux nés en vie s’accentue. Non seulement la sélection a contribué à ce résultat, aussi une gestion améliorée favorisant le vêlage sans stress. Le bon choix de taureau, une super-alimentation et un soin optimal dans la période autour du vêlage assurent un démarrage en douceur de la vache et du veau. Voici quelques astuces dans cette rubrique Dairy Management.

La période de vêlage est l’un des moments de la vie d’une vache laitière au cours de laquelle elle est vulnérable. Lorsque le vêlage se déroule aisément, la vache démarrera rapidement en production et la lactation se déroulera sans problème.
Les complications autour de la naissance sont souvent précurseurs de davantage de problèmes. Une naissance lente, par exemple, fait que le canal entre l’utérus et le monde extérieur est trop longtemps ouvert. Des bactéries néfastes peuvent y entrer, ce qui augmente le risque de rétention de placenta, d’écoulement blanchâtre et de métrite. Ceci signifie une moindre production, un risque plus élevé de maladies métaboliques et de problème de fertilité. Donc, le veau né vivant, en bonne santé est une condition préalable pour un démarrage en douceur. Ces dernières années, la situation s’est continuellement améliorée, selon la “Animal Evaluation Unit”
(AEU) de CRV. Les chiffres des méthodes de management des producteurs laitiers néerlandais montrent une baisse des problèmes de vêlage. Chez les génisses, la proportion de vêlages difficiles est de 7%, chez les vaches plus âgées il est de 4%. Cette progression est particulièrement due au choix de taureau adéquat. La facilité de naissance et la facilité de vêlage sont deux valeurs d’élevage auxquelles les producteurs laitiers ont accordé plus d’attention ces 10 à 15 dernières années. Ce qui était certainement nécessaire. Les fermes ont grossi et la surveillance individuelle pour chaque vêlage, ou même se lever la nuit pour une vache parturiente, est devenu bien plus difficile. En incluant la facilité de naissance et la facilité de vêlage dans le choix de taureaux, les producteurs laitiers sélectionnent également en faveur de leur propre confort dans leur travail.